Imprimer cette page

Position statutaire

Promotion professionnelle

Le candidat est employé de la fonction publique Hospitalière.
Il peut bénéficier d’une prise en charge par le biais de la promotion professionnelle, après avis favorable de la commission de la formation professionnelle. Dans cette situation le salaire est versé et les frais de formation pris en charge. Le bénéfice de la promotion professionnelle est assorti d’une obligation de servir (3 à 5 ans). En cas de refus de prise en charge le candidat peut demander une mise en disponibilité. Il ne perçoit alors plus de salaire et les frais de formation sont à sa charge. Il devient alors alors « candidat libre ».
Demander une disponibilité peut-être également un choix personnel qui évite la contrainte de l’obligation de servir. Sous certaines conditions des financements peuvent également se faire par le biais de l’aRH ou de l’ANFH.

REMARQUE : Le bénéfice de la promotion professionnelle peut être refusé la première année de formation et accepté la seconde.

ATTENTION : les demandes de prise en charge doivent être formulées avant même les résultats du concours d’entrée.

 www.anfh.asso.fr

Le candidat exerce dans le secteur privé

Il est employé dans une clinique privée.
Le candidat formule une demande de prise en charge auprès de son employeur. Après acceptation le salaire et les frais de formation sont pris en charge. L’accord est généralement assorti d’une obligation de servir si la clinique participe en partie ou totalement au financement. De son coté la clinique se fait aider par différents organismes  :

Dans ce dernier cas , c’est au candidat d’effectuer les démarches auprès de l’organisme.

Il travaille en « missions » pour une agence de travail par intérim :

Dans cette situation également une demande est faite auprès de l’employeur. L’organisme de financement susceptible de participer totalement ou partiellement est le MULTIFAF.

Pour en savoir plus :

www.promofaf.fr
www.fongecif.com
www.multifaf.org

Candidats libres

Le candidat  n’exerce aucune activité salariée.
Il est inscrit au chômage et bénéficie des ASSEDIC :

  • Les ASSEDIC versent une rémunération  durant la formation,
  • Une demande d’aide peut être formulée pour la prise en charge des frais de formation,
  • Il ne bénéficie pas des ASSEDIC,
  • Aucun salaire n’est versé et les frais de formation restent totalement à la charge du candidat.

Remarque : certaines écoles proposent des frais de formation réduits aux Candidats sans ressources.

Pour en savoir plus

www.assedic.fr

Militaires

Le candidat a le statut de militaire :

  • Il continue à percevoir sa solde pendant la formation
  • Il souscrit un contrat de quatre ans à l ’issue de la scolarité.
  • Les frais de la formation sont pris en charge par le service de santé des armées .
  • L’étudiant IADE, après l’obtention du diplôme d ’État fait l ’objet d ’une mutation selon la nécessité du service.

Le choix se fait en fonction des résultats du diplôme d ’État.
Après deux années minimum passées dans un hôpital l ’IADE remplit un bulletin de desiderata sur lequel il mentionne les hôpitaux dans lesquels il souhaite travailler.